Les Chemins d'Eveil

01/02/2018

Très chouette article de Lucie Hage dans le METRO de ce matin sur les Chemins d'Eveil mis en place par Ludovic Boucart.

Vous souhaitez découvrir un de ces Chemins d'Eveil en compagnie de Ludovic Boucart ou créer votre propre Chemin d'Eveil près de chez vous avec l'aide du Chaman Urbain, un email suffit pour fixer un rendez-vous.



Vous aurez peut-être remarqué des imprécisions dans les définitions de l'encadré, car malheureusement, beaucoup d'informations incomplètes voir parfois fausses circulent en géobiologie sur l'internet.

Voici des définitions qui me semble plus juste : 

Géobiologie : La géobiologie est une science du vivant. La base de la géobiologie est l'étude des phénomènes telluriques qui influencent les êtres vivants (animaux, plantes, êtres humains). C'est donc une science de l'environnement qui consiste à étudier, comprendre et agir sur les phénomènes vibratoires physiques et subtils influençant le vivant.

La fonction première de la géobiologie est de rendre les lieux plus harmonieux et agréables à vivre.


Courant tellurique : Les courants telluriques sont comparables éthériquement à des courants d'eau (dans le sens physique du terme) du point de vue de leur répartition et modes de distribution. Ils peuvent se diviser en courant YANG et en courant YIN. Comme pour les CCT ou les vortex on parlera également de couleur.

Les courants telluriques comme leur nom l'indique viennent de la terre, ils sont formés d'éther de feu majoritairement. Souvent dans l'histoire, les courants telluriques ont été reliés au dragon, idem en Chine avec le Feng Shui.

NB : Saint-Georges terrassant le dragon, n'est que le symbole de la maîtrise de l'élément terre, des forces de la terre, le dragon, le feu.


Cheminée cosmotellurique  (et non tellurique) : Les cheminées cosmotelluriques sont des entités éthériques dont une partie se trouve dans le sol (de 70 à 200m) et l'autre dans l'atmosphère (100 à 300 m).

Leur taille varie de 2 à 30 mètres (= première octave) de diamètre avec un noyau de 60 cm.

Le cœur de la CCT, peut-être décrit comme tube vertical qui est le lieu le plus puissant énergétiquement.

Les CCT peuvent avoir des bras (de 1 à 8) dont l'extrémité est toujours négative.

Les CCT ont une respiration dont le rythme varie en fonction des cas. Il existe différents types de CCT que nous qualifions de positives ou de négatives en fonction de leur zone d'action sur le corps humain (chakras et CV).

Les CCT travaillent principalement dans le plan éthérique, elles captent l'énergie cosmique dont elles se nourrissent, sur le plan astral, elles participent au nettoyage de la noosphère (= sphère de conscience de la terre).

La répartition des CCT est aléatoire mais on les retrouvera souvent au croisement de lignes telluriques de niveau 3 ou sur des courants telluriques. Les CCT ont la particularité de pouvoir se déplacer sur la surface de la planète. On les retrouvera sur des lieux particuliers comme des lieux chargés négativement (zones chargées émotionnellement, négativement, comme zone de guerre, drame, maladie, etc....) ou des lieux chargés positivement (lieu de culte, de méditation, de joie, etc....). Dans cette même logique, elles se positionnent aussi dans des lieux d'habitation ou de travail en résonnance avec les habitants (cf. problème de chakra). On parlera de couleur de cheminée, c'est-à-dire, de couleurs éthériques qui auront par effet de résonnance un effet significatif sur les chakras. 


Croisements telluriques : L'ensemble de la terre est traversée par les réseaux telluriques. Les réseaux telluriques forment des grilles tridimensionnelles d'ondes éthériques stationnaires. Ces grilles sont formées de plans verticaux et horizontaux qui forment un quadrillage sur le sol.

Ces réseaux sont connus depuis très longtemps (8000 ans) et utilisés par l'homme lors de la construction de lieux sacrés (temples, lieux de guérisons, etc...).

Actuellement, 5 réseaux sont connus/étudiés et utilisés car ils ont une influence bioénergétique non négligeable sur le vivant.

On parle de 3 réseaux dits globaux (càd orientés Nord-Sud et Est-Ouest) Hartmann - Palm - Peyré et 2 réseaux diagonaux (càd orientés en diagonale par rapport aux directions cardinales) Curry- Wissmann

NB : Ca c'est pour la théorie car l'orientation des réseaux varient en fonction de la nature du sol et de la topologie

Nature des réseaux : Les réseaux sont de nature éthérique, ils sont constitués principalement d'éther de terre modulé par l'éther d'eau et sont en résonance avec les métaux présent dans le sous-sol. La nature éthérique des réseaux telluriques les rend sensibles aux ondes sonores et électromagnétiques (aimants par exemple), ainsi qu'aux ondes de formes éthériques et à la pensée humaine. Cette nature éthérique permet de les ressentir avec la main. Les réseaux telluriques ne sont pas de nature magnétique.

Les réseaux telluriques sont formés d'une alternance de lignes positives (augmente le Champ Vital) et de lignes négatives (diminue le Champ Vital)

NB : seuls les croisements ++ sont +

Hartmann (Nickel)

E-O : 1,5m à 3,5m / N-S : 1,1m à 2,5m moyenne : 2,0m x 2,5m

Largueur moyenne : 21 cm Base vibratoire 7

Palm (cuivre)

E-O : 5,5m à 7,5m / N-S : 3,5m à 5,5m moyenne : 4,5m x 5,5m

Largueur moyenne : 36 cm Base vibratoire 7

Peyré (Or)

E-O : 6,0m à 8,5m / N-S : 5,0m à 8,0m moyenne : 6,5m x 7,0m

Largueur moyenne : 40 cm Base vibratoire 9

Curry (Fer)

NE-SO : 3,0m à 8,0m / NO-SE : 3,0m à 8,0m moyenne : 5,0m x 5,0m

Largueur moyenne : 40 cm Base vibratoire 5

Wissmann (Aluminium)

NE-SO : 8,5m à 11,5m / NO-SE : 8,5m à 11,5m moyenne : 10,0m x 10,0m

Largueur moyenne : 50 cm Base vibratoire 5


NB : D'autres phénomènes existent et influencent l'énergie d'un lieu, ce sera le sujet d'un prochain article ... A suivre ! 

NB 2 : Un élémental (des élémentaux) n'est  pas un gros arbres, nous en parlerons sur Urban shamaN RADIO prochainement.