S'écouter mieux que d'être écouté ...


En Occident, nous vivons de plus en plus dans une société individualiste. Y être écouté, entendu et exister est tout simplement devenu impossible pour beaucoup d'entre nous. Chacun est en effet préoccupé par son quotidien, par sa petite vie qui devient de plus en plus virtuelle. Certains allant même à s'inventer une vie de rêve sur les réseaux sociaux pour fuir leur réalité misérable. Les rapports humains étant devenus ce qu'ils sont chez nous et les curés ayant déserté les confessionnaux faute de fidèles, il est difficile de trouver une oreille attentive pour nous écouter. Donc, parfois, par besoin, par nécessité, par découragement, ou parce que ça fait tout simplement partie de notre condition d'être humain, de devoir vider notre sac et d'être écouté par un congénère, nous nous retrouvons à raconter notre histoire personnelle à une oreille attentive. Nous espérons alors, une fois la besace vidée, pouvoir la remplir avec un bon conseil ou mieux encore que l'autre nous apporte une solution. 

L'adage « aide toi et le ciel t'aidera » est une des bases fondamentales de l'évolution personnelle. La solution ne vient pas de l'extérieur. La première étincelle doit être créée par notre envie de changer la/les situation(s) qui ne nous sont plus supportables. Personne, ni même Dieu, si il existe, ne règle nos problèmes à notre place. Le processus de changement ne peut s'enclencher que lorsque nous nous connectons à notre volonté d'évoluer et que nous nous reconnectons à nous même et à Dieu (entendez ici à notre particule sacrée, à l'énergie créatrice, à la vie, à notre âme, à ce qui nous anime). D'où « aide toi PUIS le ciel t'aidera » pouvant prendre de nombreuses formes. 

J'ai reçu il y a quelques semaines une dame dans ce cas. Il s'agit d'une personne qui vit seule. Elle a des questions sans réponses, peut-être à force de trop s'en poser. Elle est allée dans un bistrot, un week-end, rencontrer une écrivaine/conférencière/coach et j'ai oublié les autres titres. La spécialiste, posséderait les clés du bonheur et des recettes pour trouver le grand amour. Vous partagerez surement mon avis, à savoir si pour vivre dans le bonheur - qui plus est, avec un(e) partenaire qui nous fait vibrer - il suffisait d'acheter un bouquin, de payer un café et une séance de conseils dans un troquet, je signe tout de suite et je pense que nous allons être nombreux à faire la queue devant l'estaminet ! Le hic, et pourtant elles n'ont bu que du café, c'est qu'il ne suffit pas de s'ouvrir à l'autre pour régler ses problèmes, ni pour recevoir toutes les réponses à ses questions et encore plus quand celles-ci sont nombreuses. 

D'abord parce qu'il faut « s'aider » et ne pas se remettre corps et âme dans les mains d'un(e) inconnu(e). Ensuite, parce que celui/celle aux grandes oreilles doit avoir, au-delà de la capacité d'écoute, le pouvoir de conseiller, de guider véritablement et sainement et aussi encore mieux, la capacité d'agir sur les plans que nous maîtrisons le moins. Dans le cas de cette dame se posant trop de questions, et à la recherche de solutions prémâchées, elle a vidé son sac dans ce bistrot brouillant et inconfortable. Elle attendait que l'experte lui donne les fameuses clés accessibles après l'achat de son livre, d'un café et de quelques euros pour le temps passé à l'écouter. Mais vous l'aurez bien compris, ça ne marche pas comme ça. Aussi, parce que l'attente nous endort, nous fait perdre notre sens critique et notre vigilance, laissant la porte ouverte à parfois n'importe quoi ou qui peut nous coûter cher. Ici pour le coup, l'experte a écouté et a ouvert de nombreuses portes durant l'entretien bistronomique, comme les blessures de jeunesse, les frustrations, la colère. Et après avoir mis en lumières ces failles, a renvoyé son interlocutrice son bouquin sous le bras un dimanche de pluie, le temps de la "séance" étant écoulé. Résultat, encore plus de questions, encore plus de souffrance et une image de soi à ramasser à la petite cuillère. 

Une première réflexion est de ne pas attendre d'avoir un sac tellement lourd à porter que vous le poserez aux pieds du premier venu. Videz-le et rangez-le régulièrement. Écoutez-vous quotidiennement, prenez soin de vous à chaque instant, remettez-vous en question, aimez-vous, réglez un problème à la fois, faites les choses petit à petit, étape par étape, gardez les idées claires, et faites des choix. On arrive pas au sommet d'un col en un après-midi et encore moins mal équipé. 

Et puis, la méthode qui consiste juste à mettre les problèmes en lumière et à faire culpabiliser celui/celle qui souffre n'est pas la bonne. Ouvrir la porte sans la refermer n'apporte rien de positif. Je pense qu'une démarche d'évolution personnelle vraie doit se faire au moins en quatre temps : 

 1 - ÉCOUTER 

 2 - METTRE EN LUMIÈRE LE PROBLÈME 

 3 - APPORTER UNE SOLUTION 

 4 - VÉRIFIER SI LA SOLUTION FONCTIONNE 


Écoutez-vous, vous êtes la meilleure personne pour vous aider. Et si parfois vous avez besoin d'un éclairage extérieur, prenez le temps de la réflexion pour choisir la personne qui sera ce guide momentané.